Centre de recherche sur les politiques et le développement social

Activités

Trente ans plus tard: les mirages du tournant participatif

Jeudi 19 et vendredi 20 février 2015 -Colloque international du CPDS

Le colloque a pour objectif de disséquer les principales conséquences de la pratique répétée de la participation publique. Au-delà de l’injonction à la participation et l’idée généralement admise que la participation publique est « bonne » pour la démocratie, quels sont ses effets sur le moyen-terme ? En particulier, nous réfléchirons aux interprétations distinctes données à la participation en fonction des contextes et des espaces de participation; aux effets de la pratique de la participation sur la citoyenneté et aux effets sur l’action publique.

Présentation de l’exposition Citoyens – Hier, aujourd’hui, demain de l’Écomusée du Fier Monde durant le Colloque

Université de Montréal, Carrefour des arts et des sciences, 3150 rue Jean-Brillant, Salle C-3061

Please click here to see the English version of the program

 

Problématique générale du Colloque

Depuis plus de 30 ans, la participation citoyenne est au cœur de la vie publique. Vantée par les technocrates et les fonctionnaires ; adoptée par les politiciens du local à l’international, mise en œuvre par les citoyens, disséquée par les analystes, la participation politique semble avoir livré tous ses secrets. Pourtant, la réflexion qui concerne l’analyse des pratiques participatives dans le temps (en gros, depuis les années 1980) est encore inachevée. Nous proposons, dans ce Colloque, de disséquer trois dimensions « cachées », ou tout au moins peu révélées, de la participation, pris à la fois comme norme d’action publique et comme pratique sociale bien installée: 1) les interprétations distinctes données à la participation en fonction des contextes et des espaces de participation (qui ont également varié dans le temps); 2) les effets de la pratique de la participation sur la citoyenneté, dans son rapport aux institutions autant que dans ses pratiques; 3) les effets sur l’action publique des mécanismes inventés et construits au fil du temps pour « rendre compatible » l’injonction à la participation et les réformes étatiques.

 

Jeudi 19 février 2015 – 13h00 à 19h00
Carrefour des arts et des sciences, Salle C-3061


13h00-15h00 - Panel 1 – L’injonction à la participation : significations changeantes suivant les contextes et les lieux

Au départ un projet démocratique radical, la participation citoyenne est devenue un instrument de politique publique, qui s’est diffusée dans différents contextes. Elle est souvent perçue comme une panacée pour atteindre l’efficacité politique et la légitimité de la décision. Au fil du temps, la participation citoyenne est devenue une injonction : pour la gouvernance des groupes, des entreprises et des gouvernements locaux, mais aussi pour le développement de politiques et de programmes. De l’idéal à la pratique, quels sont les différents sens que la participation a pris ? Comment les contextes de participation et les cultures influencent la manière dont la participation citoyenne est réinterprétée en pratique ?  

Mot d’introduction 

Francesca Polletta, University of California, Irvine
L’engouement pour la participation citoyenne: un regard historique sur les perspectives changeantes  concernant la prise de décision participative

Nina Eliasoph, University of Southern California
Processus « top-down » vs savoirs locaux : portrait des pratiques participatives en contexte

Ernesto Ganuza, Spanish Research Council (IESA/CSIC)
Des bonnes pratiques aux contextes locaux : conflits et paradoxes dans la rhétorique de la participation

Commentatrice : Pascale Dufour, Université de Montréal

Pause-café - 15h00-15h30 : Carrefour des arts et des sciences, salle C-2081/2083

 

Carrefour des arts et des sciences, salle C-3061

15h30-17h30 – Panel 2- La participation comme pratique sociale : des effets de long-terme sur la citoyenneté ?

La multiplication des dispositifs participatifs et leur déroulement dans le temps ont un impact sur la citoyenneté, autant du point de vue des pratiques citoyennes que du rapport établi entre l’État, les groupes et les individus.

Héloïse Nez, Université François-Rabelais, Tours
Trajectoires de politisation et de professionnalisation par la participation

Françoise Montambeault, Université de Montréal
Trajectoires différenciées de citoyenneté des participants au budget participatif

Dominique Leydet, Université de Québec à Montréal (UQAM)
Les inégalités dans la participation/délibération, les populations marginalisées et la participation.

Commentatrice : Deena White, Université de Montréal

À partir de 17h30 - Cocktail dînatoire avec expo : Citoyens – Hier, aujourd’hui, demain 
Carrefour des arts et des sciences, salle C-2081/2083

 

 

Vendredi 20 février 2015 – 9h00 à 17h00
Carrefour des arts et des sciences, salle C-3061

 

9h00-11h00 – Panel 3 – Bilan des processus participatifs : citoyens vs experts dans la conduite de la décision publique

La multiplication des dispositifs participatifs dans les 30 dernières années  a suscité beaucoup d’espoir sur la possibilité de démocratiser l’administration publique et les processus de décision publique. Or, plusieurs restent sceptiques quant à l’effet des processus participatifs, qui sont instrumentalisés, qui dépolitisent, qui ne tiennent pas compte des cultures administratives et politiques locales. L’objectif de ce panel est de faire le bilan des dispositifs participatifs du point de vue des politiques publiques en s’intéressant aux réformes de l’État qui accompagnent souvent les dispositifs participatifs et ont, paradoxalement, complexifié et fermé les processus de décision publique, ainsi qu’au contexte de production des politiques publiques.

 

Tina Nabatchi, Syracuse University
La participation publique dans l'État et les gouvernements fédéraux aux États-Unis

François-Pierre Gauvin, McMaster University
Impliquer le public dans l'élaboration de politiques éclairées par des données probantes: leçons du secteur de la santé

Mario Gauthier, Université du Québec en Outaouais
Planification collaborative et pratiques réflexives chez les urbanistes et les professionnels de la participation publique au Québec

Commentateur : Francis Garon, Collège universitaire Glendon, Université York

Pause –Café - 11h00-11h30 : Carrefour des arts et des sciences, salle C-2081/2083

 

Fin de la partie colloque -Suivi d'un séminaire fermé pour les participants seulement!

 

Colloque organisé en collaboration avec

Centre de recherche sur les politiques et le développement social (CPDS)

Centre d'études et de recherches internationales (CÉRIUM)

Carrefour des arts et des sciences

Écomusée du Fier Monde